D-SID ?

L’écriture D-SID de l’histoire

Il était deux fois, une classe du gymnase du lac de Bienne option Math-Physique. Dans ce royaume de savoir, se sont retrouvés deux brillants esprits. L’un éblouissant par son raisonnement cartésien et l’autre par sa rationalisation. Leur mutuelle admiration platonique n’a pas duré long. Elle a vite laissé place au plaisir et à l’humour autour du baby-foot de la cantine. De parties en parties, leur complicité s’est forgée jusqu’à ce fameux tournoi où elle s’est soudée. Lors de leur premier tournoi, dans un bar où le plus jeune des deux n’avait pas l’âge d’entrer (ne dites rien à sa maman, ça reste entre nous hein !), ils ont compris qu’ils avaient remporté plus qu’une troisième place. Ils avaient gagné la confiance qu’en unissant leurs forces ils pouvaient obtenir de grandes choses. 3 packs de bières, 2 bouteilles de vin et des T-shirts c’était franchement pas mal pour l’époque.

Et ensuite ?

Le temps passe, la distance les sépare physiquement mais le bazoonga (une thématique qu’ils vous expliqueront fesses à fesses) était toujours présent. L’un réussit brillamment ses études tout en élaborant ses premières Murder Partys. Alors que l’autre, poursuit sa passion de l’événementiel dans le centre culturel universitaire de Fribourg (le Centre Fries), histoire de rentabiliser le temps universitaire. Lors d’un tournoi de baby-foot, Patrick partage son idée de proposer une triple Escape Game afin d’améliorer le contact entre les différentes associations de l’université. Florian, intéressé par le projet, lui parle de sa Murder Party, qu’il avait confectionnée pour l’association de jeu de rôles de l’EPFL. La première collaboration ” professionnelle ” était née. La première Escape Game, organisée par le Centre Fries, se vit complétée par une Murder Party.

Veux-tu connaître la suite ?

Le semestre suivant, au sein du programme du Centre Fries, se trouve une Murder Party créée par “l’univers du huis clos” (http://www.murder-party.org/dieu-est-mort/) à laquelle l’équipe du Fries y intégre une Escape Game créée par leurs soins. Une nouvelle complicité vit le jour entre Florian et Inès (collaboratrice et colocataire de Patrick) permettant ainsi l’élaboration de notre première Murder Party. Au vu du succès de la Murder Party sur le jeu du “Loups-Garous”, de l’envie de Florian de vivre de sa passion et de la flémingite aiguë de Patrick de réécrire son CV, est née l’idée de créer notre propre entreprise.

Veux-tu connaître la fin ?

En septembre 2019, se concrétise l’idée de la Murder L’héritage de Gaspard Jeannot“, projet pensé et créé à 100% par Florian et Patrick. Après une semaine de travail acharné, l’entreprise prend forme et la Murder contient ses trois premières énigmes (sur 42 pour le premier niveau… mais l’espoir fait vivre !). C’est alors que vient le moment de se décider sur notre nom. Après quelques verres consommés avec modération (spécifiquement pour prévenir le déclin chez les personnes âgées), quelques calembours et janotismes en tous genres, le nom D-SID apparaît comme une illumination.

Pourquoi D-SID ?

  • Parce qu’il est temps qu’on D-SID de prendre le destin de nos vies en mains.
  • Parce que les Murder Partys sont l’évolution des jeux de rôles et que par conséquent nous avons assassiné le dé ; D-SID.
  • Parce que nous lancer, représente un dixième de la distance ; D-SID.
  • Parce que face à l’âge de glace que nous avons, nos têtes affichent le visage D-SID.
  • Parce qu’en anglais c’est la 4ème face d’un vinyle. It’s the D-SID .
  • Parce qu’en franglais, D-SID représente une dizaine de passeports.

Si, sans te creuser la tête, tu trouves la signification des différentes définitions sans queue ni tête, tu es une tête brûlée qui a sa tête sur les épaules et qui a tête à nous tenir tête lors d’un tête à tête sans perdre la tête. Alors écris-nous un email à jeuteteetmatchavecdsid@d-sid.ch .


La suite de l’histoire

Puisque l’histoire ne fait que commencer, ils ne sont pas encore prêts à tourner la page ni à clore le chapitre. Ils se verraient bien écrire une encyclopédie, si tu es d’accord de la lire. Si tu n’es pas mort de désespoir et que tu lis encore ces mots, c’est qu’il y a encore de l’espoir.

Des rêves pour l’avenir ?

Ils ne veulent pas te vendre du rêve mais les partager avec toi, en voici une liste non exhaustive de leurs (à tes) souhaits:

  • Maîtriser le rêve lucide.
  • Avoir un BAAAAAAAAATEAAAAAAAU avec un bar dessus (pêché ou construit ils ne se sont pas encore mis d’accord).
  • Fonder une micro-communauté qui D-SID de leur indépendance. Ils imaginent ça comme une gigantesque maison avec des D-SIDÉS. Ils vivraient de leur Escape Games, Murder Partys, chambres d’hôte, bar, salle de concert, des récoltes de leur jardin de permaculture et du plaisir de la neurogenèse en communauté.
  • Fonder notre propre pays, avec notre propre drapeau, hymne et législation (et pourquoi pas faire une Murder Party grandeur nature parce qu’on nous a toujours dit qu’on avait droit à 10% de perte).

La faim de l’histoire ?

Elle part en mangeant et malgré leur gabarit ils ont un gros appétit !!